Les séances

« Le mouvement est la cause de toute vie.»
Léonard de Vinci

Un plan de remédiation individualisé est proposé en fonction des difficultés repérées lors du bilan graphomoteur et des objectifs de l’enfant.

Il est difficile d’établir un nombre de séances : cela est variable en fonction de l’âge, de la motivation et implication de l’enfant dans sa rééducation, des difficultés initiales… En fonction des objectifs et de l’investissement possible à la maison, les séances peuvent être hebdomadaires ou espacées de 15 jours, trois semaines ou 1 mois.

Coût d’une séance d’une heure (dont 5 à 15 minutes avec le parent pour expliquer les exercices réflexes et écriture) : 45 euros

Plusieurs orientations et outils sont utilisés pour aider au mieux l’enfant ou l’adolescent :

La rééducation du geste graphique

graphothérapie bureau
graphothérapie
bureau graphothérapie
graphothérapie salle

La rééducation du geste graphique se fait de la manière la plus ludique possible et toujours dans la plus grande bienveillance !

    • activités de relaxation et de détente du geste
    • motricité fine, gym des doigts
    • stratégies de déplacement du bras
    • tenue de l’outil scripteur
    • signes pré-scripturaux et scripturaux
    • ancrage kinesthésique des formes (ruban, sable, pistes rugueuses, …)
    • exercices graphiques sur différents supports (horizontaux ou verticaux …)
    • jeux d’écriture  pour que les séances restent un plaisir !

L’intégration des réflexes archaïques

Suite aux tests réflexes réalisés lors du bilan, des exercices d’intégration peuvent être proposés.

Au cabinet, j’utilise  le Rythmic Movement Training International (RMTI), qui est un programme éducatif d’intégration des réflexes. Cette approche qui prend en compte la globalité de la personne, a été fondée par Moira Dempsey dans les années 2000.

Les bercements rythmiques faits de manière précise et régulière, les différents mouvements et jeux d’intégration, permettent de rééduquer les fondements de la posture, d’améliorer la coordination, de faire maturer le système nerveux, rétablir des connexions efficaces dans les différentes parties du cerveau, et d’améliorer le traitement sensoriel et la fonction vestibulaire (équilibre).

D’une manière générale, les mouvements RMTi permettent d’agir sur les sphères posturale, émotionnelle et cognitive et ainsi d’accéder plus facilement à son plein potentiel et à une écriture plus aisée.

Quelques exercices et jeux à faire tous les jours ou 2 à 3 fois par semaine (5 minutes) en passif (le parent fait le mouvement sur l’enfant) ou en actif peuvent être proposés pour accélérer la rééducation de l’écriture

Bercement par les genoux (mouvement passif)
Rebonds sur les talons (mouvement actif)

Ramper du crocodile

Photos issues de l’article de M. Pécheux-Grimm : Motricité globale et graphique

Les mouvements de Brain gym

Les mouvements de Brain Gym sont souvent utilisés en séance.

La Brain Gym est une approche éducative qui comporte 26 mouvements pour développer son potentiel.

Ces activités ont été mises au point au début des années 1980 par Paul DENNISON, pour aider adultes et enfants à accéder plus facilement à l’apprentissage et à améliorer leurs performances.

Quelques  mouvements pratiqués en séances ou à la maison :

  • L’ECAP pour se mettre en route avec les mouvements croisés (cross crawl)
  • Le signe de l’infini dans l’espace
  • L’activation du bras pour détendre les tensions musculaires
  • Les dessins en miroir
  • La chouette …

Le Brain Ball

Il s’agit de faire rebondir une ou plusieurs balles au sol – ou faire circuler des sacs de grains, de façon précise, en marquant un rythme défini.

Il faut simultanément : suivre des yeux les balles ou sacs dans les trois dimensions (droite/gauche, avant/arrière, haut/bas), anticiper en écoutant le rythme de la musique, rester en équilibre tout en étant en mouvement…

Cela permet de développer la concentration, la coordination et la confiance en développant la sphère sensorielle et motrice indispensable à une écriture efficace.

Vision : poursuite oculaire en suivant les trajectoires, vision de loin/vision de près, coordination œil-main (indispensable à l’écriture) …

Audition : Le son produit par les balles au sol et la musique rythmée permettent d’organiser et de synchroniser les gestes.  

Posture : Les gestes doivent être précis et ajustés. Il faut apprendre à les réaliser dans le calme et sans précipitation.

Coordination : Le passage de sacs ou jonglage au sol nécessite la dissociation des gestes, l’indépendance des différentes parties du corps et la coordination des mouvements. Cela contribue à l’intégration des réflexes archaïques.

Préhension : La préhension des balles ou sacs devient une aide pour entretenir la motricité fine nécessaire par exemple à la tenue du crayon.

Concentration : L’activité de Brain Ball nécessite un niveau de vigilance important pour ne pas laisser tomber la balle ou le sac.

Confiance en soi : L’enfant ou ado peut, à son niveau, progresser et atteindre ses objectifs.